La politique étrangère suisse doit s’engager pour une solution pacifique en Arménie, selon la CEC

15 Mai 2024

La nouvelle revendication par l'Azerbaïdjan d'un corridor dans le sud de l'Arménie rend probable un nouveau conflit militaire, estime la CECA. La politique étrangère suisse est désormais appelée à s'engager en faveur d'une solution pacifique.

En septembre dernier, l’armée azerbaïdjanaise a mené une opération militaire pour conquérir la région du Haut-Karabagh et a chassé près de 150’000 Arméniens, explique l’Eglise évangélique suisse dans un communiqué de presse. L’Azerbaïdjan revendique désormais un corridor dans le sud de l’Arménie. Un nouveau conflit militaire est probable. La politique étrangère suisse est désormais appelée à s’engager résolument en faveur d’une solution pacifique et du respect du droit international.

La Suisse devrait profiter de son appartenance au Conseil de sécurité de l’ONU pour s’engager au niveau international en faveur du respect des droits de l’homme et insister sur le respect du droit international, poursuit le communiqué. Il faut maintenant des signes clairs en matière de politique étrangère. Selon le communiqué, le Conseil de la CECA se rallie entièrement aux exigences de la Commission nationale suisse Justice et Paix.

Il s’agit notamment d’insister sur l’application des décisions des tribunaux internationaux, d’œuvrer à la libération des prisonniers de guerre, de respecter l’intégrité territoriale de chaque pays et de poursuivre l’objectif d’un retour de toutes les personnes déplacées.

La neutralité de la Suisse n’est pas synonyme de passivité, poursuit le texte. La protection de la population civile et la prévention des conflits armés sont des priorités de la Suisse pour son siège au Conseil de sécurité de l’ONU. La promotion de la paix et la prévention des conflits sont en outre des priorités de la politique étrangère suisse.

Une politique étrangère crédible se détermine par la capacité et la volonté de la Suisse de continuer à apporter une contribution décisive à la paix et à la justice, selon le communiqué.