Magazine

Un enfant sur quatre est en situation de pauvreté alimentaire sévère

À l’échelle mondiale, quelque 181 millions d’enfants de moins de cinq ans – soit un sur quatre – vivent dans une situation de pauvreté alimentaire sévère, laquelle leur fait courir un risque 50 pour cent supérieur de souffrir d’émaciation (une forme potentiellement...
Des repas conviviaux et participatifs

Des repas conviviaux et participatifs

Depuis la fin de la pandémie, la paroisse réformée de La Chaux-de-Fonds propose une fois par semaine un repas chaud et solidaire, ouvert à toutes et à tous. Une initiative participative qui permet de lutter contre l’isolement et qui a donné naissance à une forme de...

Diaconie Suisse pose un important jalon pour les standards de formation de la diaconie

Diaconie Suisse pose un important jalon pour les standards de formation de la diaconie

Réunie le 31 mai dernier à Berne, l’Assemblée plénière de Diaconie Suisse a adopté la révision des exigences minimales de la formation professionnelle socio-diaconale. Celles-ci adaptent les qualifications requises pour l’exercice du ministère socio-diaconal dans les Églises cantonales de Suisse alémanique en fonction des standards de formation actuels.

« La spiritualité fait partie de l’ADN du soin »

« La spiritualité fait partie de l’ADN du soin »

Entre deux vagues de pandémie, soignants et chercheurs ont couché leurs expériences et réflexions pour le livre « Soin et spiritualité en temps de pandémie ». De Suisse, France, Belgique et Canada, tous rendent compte de la centralité du soin spirituel dans la prise en charge des patients, un besoin exacerbé par le contexte sanitaire. L’ouvrage est codirigé par Cosette Odier, responsable de la formation du Réseau santé, soins et spiritualités (RESSPIR), qui œuvre pour l’intégration de la dimension spirituelle dans les milieux de santé. Pendant plus de trente ans, elle a été active comme aumônière et formatrice au Québec, aux HUG et au CHUV. Interview par Marie Destraz, ProtestInfo

Remettre la santé sur le métier

Remettre la santé sur le métier

Lundi 1er mars, le grincement des rideaux métalliques de nombreuses enseignes s’est fait entendre. Si le son de la réouverture résonne comme les premières notes d’une liberté retrouvée, il reste grinçant pour ceux qui attendent encore un feu vert des autorités pour reprendre leurs activités. Aujourd’hui, le désarroi professionnel n’épargne personne. Face à la détresse des travailleurs sur le carreau, chercheurs d’emploi et télétravailleurs, les Églises répondent présentes. « Nous ne sommes pas des agences de placement, mais notre écoute permet aux personnes de déposer leurs soucis », lâche Jean-Claude Huot, aumônier catholique de la pastorale œcuménique dans le monde du travail dans le canton de Vaud. Et depuis un an, les difficultés rencontrées dans l’environnement professionnel sont exacerbées. Par Marie Destraz, Protestinfo et Matthias Wirz, Réformés-Le Journal

Lancement en ligne de la « plateforme nationale démence »

Lancement en ligne de la « plateforme nationale démence »

En octobre 2019, il avait été décidé que la stratégie nationale en matière de démence 2014 – 2019, qui arrivait à son terme, se poursuive sous la forme d’s une plateforme nationale. Intégrée dans la Politique nationale de santé 2030, cette plateforme devait être mise en œuvre dès 2020 pour pérenniser les effets des projets initiés jusque-là. La pandémie de coronavirus s’en est mêlée et la plateforme n’a pu se réunir pour la première fois, en visioconférence, que le lundi 8 mars dernier. Premier constat positif : « la mise en place de cette plateforme est une réussite, il faudra voir ce qui en sera fait et comment avancer ensemble ».

Un monitorage cantonal de la pauvreté indispensable pour une politique nationale de lutte contre la pauvreté

Un monitorage cantonal de la pauvreté indispensable pour une politique nationale de lutte contre la pauvreté

Nous n’avons actuellement qu’une image lacunaire de la situation de la pauvreté en Suisse. Dans plusieurs cantons, on sait peu de choses sur la pauvreté et l’impact réel qu’elle exerce sur les personnes touchées, alors même que constitutionnellement, les cantons ont l’obligation de faire en sorte que leur population vive dans des conditions dignes. Sans analyse factuelle et régulière de la situation et de l’évolution de la pauvreté en Suisse, on ne peut pas mettre en place une prévention et une lutte efficace contre la pauvreté. Caritas et la Haute École spécialisée bernoise de travail social ont donc développé un modèle de monitorage de la pauvreté pour les cantons, un modèle testé dans une étude pilote menée dans le canton de Berne.

Un appel à l’engagement diaconal lancé depuis Zurich

Un appel à l’engagement diaconal lancé depuis Zurich

Le jour de la Saint-Martin (11 novembre), les Églises zurichoises ont lancé un appel œcuménique pour la diaconie dans la perspective de la période de l’Avent et des fêtes de fin d’année. Le coronavirus a conditionné nos pensées et nos actions pendant des mois, aucun domaine de la vie n’a été épargné. La deuxième vague se révèle plus dramatique que celle du printemps dernier, car c’est seulement maintenant que nous prenons pleinement conscience que cette pandémie nous (pré)occupera longtemps encore. Les Églises catholique romaine, catholique-chrétienne et réformée de la ville de Zurich ont donc décidé de lancer un « Manifeste pour la diaconie ».

Un lieu de solidarité s’est ouvert à Sion

Le 21 octobre, la Maison de la diaconie et de la solidarité a ouvert officiellement ses portes à Sion. Ce projet œcuménique offre aux plus vulnérables un soutien social, juridique et de santé. Ainsi se trouve sous un même toit un pôle de compétences au service des plus vulnérables, pôle porté par l’Église réformée évangélique du Valais et le Diocèse de Sion.

Maltraitance des aînés : beaucoup de victimes et d’importantes zones d’ombre

Maltraitance des aînés : beaucoup de victimes et d’importantes zones d’ombre

Le 18 septembre dernier, le Conseil fédéral a publié un rapport sur la maltraitance envers les personnes âgées. Ce rapport – qui dresse un état des lieux de la problématique – fait suite à un postulat déposé en 2015 par la conseillère nationale lucernoise Ida Glanzmann-Hunkeler (PDC). La perte d’autonomie, l’isolement, la démence, la dépendance émotionnelle ou financière fragilisent les personnes âgées face aux abus. Mais la maltraitance ne résulte pas que de la malveillance. Le Conseil fédéral a par ailleurs chargé le Département fédéral de l’intérieur d’évaluer avec les cantons et les acteurs concernés d’ici à septembre 2021 si un programme d’impulsion pour combler certaines lacunes est nécessaire.

Les réseaux sociaux, lieu de fuite pour enfants en difficulté

Les réseaux sociaux, lieu de fuite pour enfants en difficulté

Près d’un jeune de 11 à 15 ans sur quatre « fuit » souvent les réseaux sociaux pour échapper à des sentiments négatifs. Quatre enfants sur cent ont une consommation problématique des réseaux sociaux. Une enquête nationale menée par Addiction Suisse auprès des élèves apporte un nouvel éclairage sur leur utilisation des écrans.

Covid-19 : le travail des aumôniers change mais devient encore plus existentiel. Aussi en prison!

Covid-19 : le travail des aumôniers change mais devient encore plus existentiel. Aussi en prison!

En Suisse romande, pour éviter l’entrée du coronavirus dans les prisons, les visites aux détenus sont limitées, et parfois même suspendues. Les aumôniers en subissent aussi les conséquences, C’est désormais uniquement derrière la vitre du parloir que les détenus peuvent recevoir des visites de l’extérieur mais, le plus souvent, les échanges ne sont plus qu’épistolaires Tour d’horizon auprès des aumôniers de prison romands, par ProtestInfo.

De la difficulté d’être parents

De la difficulté d’être parents

Face au manque de structures d’accueil pour les enfants, plusieurs paroisses ont initié leurs propres projets. Mais elles ont aussi développé une véritable écoute pour les parents. Par Camille Andrès, ProtestInfo